Laissez les Marchés du Trading vous servir plus efficacement

Corrélations des marchés boursiers Chine-Europe-USA

Corrélations des marchés boursiers Chine-Europe-USA

La nécessité d’alliances entre états est purement et simplement une stratégie ou une tactique géopolitique de contrôle et de domination. Dans la lutte pour la première place « le leadership mondial» les différents protagonistes se livrent des combats acharnés et font tomber les masques, car, en réalité dans la lutte pour le leadership mondial il n’y a pas d’alliés, mais juste des compétiteurs.

Dans le langage du livre des Mutations «Yi Jing», la Chine et les États-Unis sont considérés comme des sortes de Yin et Yang pour le système géopolitique mondial et la corrélation du marché. Et dans ce scénario, les États-Unis représentent le Yin et la Chine de Yang. Dans une certaine mesure, cette opposition et cette vision des grandes économies du monde sont dictées à tous les acteurs souhaitant la mise en place d'une stratégie de la lutte géopolitique moderne qui intègre et prend en compte tous les éléments. Cette vision du monde réduit les autres intervenants au rôle de simples acteurs qui ne peuvent se mouvoir qu'entre le Ying et le Yang.

Corrélations Marchés

Les États-Unis. Bien qu’étant encore considéré comme la nation la plus développée du monde, il s’avère aujourd'hui être économiquement vulnérable. Mais, conserve fermement le leadership militaire mondial.

La Chine. Quant à elle, assume sa place au concert des nations les plus avancées dans le domaine militaire, et reconnaît directement ou indirectement la suprématie des USA dans ce domaine. Mais, en ce qui concerne le domaine économique, elle est plus sereine et confiante, car les rapports et les résultats économiques sont très positifs depuis plusieurs années, et les perspectives pour les années à venir sont également prometteuses, bien que le pays ou certaines structures ne soient pas encore complètement modernisé et que le pays fait face à un certain nombre de problèmes structurels et a besoin de transformer son modèle de croissance.

Les États-Unis étant le leader du monde en ce qui concerne les milliardaires dorés (Golden Billion), s'efforce de maintenir l’hégémonie mondiale. Mais dans quelques années, Washington devra faire face aux nouvelles associations informelles comme les BRICS, qui regroupent des pays aux économies émergentes et des potentiels prétendants au leadership mondial, c'est qui le cas de la Chine, dont le développement incontrôlé pourrait créer des problèmes de stabilité du dollar. Bien plus, la Chine a été rejoint par la Russie qui soutient le concept de multipolarité et peuvent constituer des contrepoids aux plans hégémoniques Américains.

La Chine et les États-Unis ont établi un dialogue stratégique, Pékin et Washington déclarent sans cesse le désir de négocier, mais les tractations des uns et des autres sont loin d'aboutir à un consensus. Car, maigre que la Chine fait la promotion de ses objectifs, elle se concentre principalement sur ses propres forces. Pourtant, pour affronter les USA dans le domaine de la géopolitique, elle peut profiter des contradictions entre les différents acteurs de l'Ouest ou de l'Occident. par exemple surfer sur les contradictions entre les États-Unis et la Grande-Bretagne, ou alors être très actif auprès des états de l’Europe occidentale, ceci dans le but renforcer sa position dans toute l’Europe.

L’Europe, ce dernier est un acteur géopolitique de poids, qui est capable d'aider la chine à prendre le dessus sur les USA. Bruxelles dans sa quête pour se libérer de la tutelle de Washington est forcé de se tourner vers l'Est, recherchant des compromis avec la Russie et la Chine. Il est de notoriété publique qu'une fusion entre l'Europe – Russie – la Chine peut compromettre l’hégémonie et la suprématie des États-Unis. Et dans cette fusion, le leadership pourra être octroyé à l’Europe, qui pourra profiter pour renforcer la situation économique de l’Europe et de consolider ou renforcer la position de l'euro sur le dollar.

Dans la pratique, un tel plan ou projet n'est pas réalisable, car la crise économique a sapé la victorieuse marche de l’Europe. C'est pourquoi les USA, connaissant bien la vulnérabilité de sa position, ont tout d'abord commencé à se rapprocher de Bruxelles en brandissant les accords, partenariats et la sécurité euro-atlantique. Par conséquent, à ce jour, Washington a déjà remporté sa domination sur l'Europe Cependant, la Chine et la Russie en raison de la crise ne sont pas non plus particulièrement désireuses de conclure des alliances avec l'Europe, mettant l'accent plutôt sur le renforcement des positions près de la ligne de démarcation afin de pouvoir profiter de la situation au moment opportun.

Par Chief Financing 25.07.2016

Articles et rapports d'experts