Laissez les Marchés du Trading vous servir plus efficacement

Matières Premières Avis 2015: Le Cuivre

Matières Premières Avis 2015: Le Cuivre 2015

Avis sur les matières premières durant l’année 2015: Le Cuivre

Durant les dernières années, Le cours du cuivre est reste coincé dans un canal exclusivement dirigé a la baisse. Mais une reprise de 21,4% de son prix au premier trimestre de 2015 par rapport au niveau d'environ 2,5 $ à 2,95 $ fait des vagues dans le marché des matières premières, cette période fut celle de grands espoirs pour le cuivre et le plomb. Tous les grands journaux ont déclaré que les prix ont été soutenus par l'optimisme sur la reprise industrielle mondiale dirigée par le plus grand consommateur de cuivre qu'est la Chine, qui de plus en plus s'efforce de stabiliser son économie. Dans le même temps, la banque centrale Européenne contribue à l'amélioration des conditions économiques dans le but de relancer l'économie de la zone Euro, car ce dernier est aussi l'un des plus grands acheteurs de cuivre dans le monde.

Avis 2015 - Cuivre

La chute du dollar Américain pendant cette période a elle aussi contribué à améliorer les prix du cuivre, vu que les prix des métaux sont fixés en Dollar. Ce qui rend le cours de l'actif moins coûteux et permet aux traders de pouvoir aisément spéculer sur cet actif. Néanmoins, la reprise du marché du cuivre est principalement liée aux espoirs et spéculations et no sur des données concrètes et fermes.

En effet, le cuivre a connu une chute importante jusqu'à la fin de l'année, les principaux acheteurs de contrats sur le cuivre ont écoulé plus de 80% de leurs positions ouvertes sur le long terme, et le marché est devenu principalement préoccupé par la croissance industrielle devenu de plus en plus lente que prévu, notamment en Chine ou l’économie est en stagnation et ne présente aucun plan clair pour résoudre ou consolider le marché du logement qui est en baisse, pourtant ce secteur et un des acheteurs clés de cuivre en Chine. Et, avec une chute de plus de 4% des importations, la chine n'a à cet instant aucun intérêt dans l'achat en masse du cuivre. Il est possible que Grexit ai été aussi victime des agitations majeures, dans ce cas, la demande européenne en cuivre sera influencé, voire réduite, si la Grèce venait à quitter la zone Euro. La croissance forte du secteur de l'emploi américain et les interventions de la banque centrale ont renforce la devise américaine en la rendant plus forte, et par conséquent, le cuivre est devenu plus cher a l'achat.

La situation aurait pu être pire et les prix auraient pu avoir une tendance encore plus baissière, n'eut été les problèmes éventuels d'approvisionnement en cuivre. En tenant compte du déstockage de cuivre par la Chine, l'offre était devenue supérieure à la demande et les prix, destiné à chuter à environ 2$ avant la fin de l'année, cela met également en grande difficulté l'exploitation minière des réserves de cuivre. Par exemple, le géant Glencore PLC a vu la chute des prix de ses actions de plus de 9%, à cause de la croissance de l'instabilité régionale et de la fermeture de mines en Indonésie. Dans le même temps, l'International Copper Study Group a publié ses conclusions en disant que le volume de la demande est légèrement inférieure à celle qui était prévue.

Finalement, l'offre de cuivre, à la différence du pétrole ou d'autres matières premières importantes, serra certainement très réduite. Ajoute à un dollar américain de plus en plus fort, la stagnation industrielle Européenne et Chinoise, et la panique des investisseurs, les prix ont brusquement chuté. Mais qu'a cela ne tienne, si les espoirs sont fondes sur les principes fondamentaux et non sur des spéculations, l'année prochaine pourra connaître une forte période haussière pour le cuivre.

Par Chief Financing 25.07.2016

Articles et rapports d'experts