Laissez les Marchés du Trading vous servir plus efficacement

Matières Premières Avis 2015: Le Gaz Naturel

Matières Premières Avis 2015: Le Gaz Naturel

Avis sur les matières premières 2015: Le Gaz Naturel

Dans cette revue, nous vous parlerons de l'un des marchés qui d’après les experts a subi beaucoup de variation et d’instabilité en 2015, en l’occurrence, celui du gaz Naturel, qui a joué un rôle fondamental dans l’économie mondiale au cours de l’année dernière.

D'entrer de jeu, il convient d’évoquer le passage de l'industrie Américaine du charbon au gaz naturel l’année dernière. Alors qu'en 2010, nous avons eu un marché de production d'énergie largement dominé par le charbon, représentant près de 44 % du marché global contre 22% pour le gaz, la situation en avril 2015 a montrait déjà que le gaz avait déjà dépassé le charbon d'au moins 1% (31-30% pour le gaz et le charbon, respectivement).

Avis 2015 - Gaz

Pour une bonne analyse, il est impératif de trouver les causes de ce changement. D'une part, nous estimons que cela est le résultat la création de nouvelles lois différentes qui favorisent une production plus propre et plus respectueuse de l'environnement de l'énergie, et d'autre part les prix bas motivés par l'augmentation de la production de cette denrée.

Cependant, il convient de noter que le monde entier n'a pas connu cette même tendance. En effet, l'Agence internationale de l'énergie (AIE), dans son rapport sur le marché du gaz en 2015 a prédit une augmentation de la demande mondiale de gaz naturel d'environ 2%, ce qui est en fait inférieur au 2,3% prévu en fonction de l'analyse effectuée en 2014 par la même organisation. Cette diminution est due à une surévaluation initiale de la demande asiatique de l'année précédente.

Alors que pour les USA, le charbon a été abandonnée pour plus de substituts écologiques et sa part de marché a été remplacé par le gaz, le grand marche asiatique, avec à sa tête la chine (principal importateur et consommateur de charbon) n'est pas encore en mesure de s'adapter malgré la baisse du prix du gaz. Les pays asiatiques n'ont pas d'infrastructures propres et adéquates pour l'utilisation de gaz, et les investissements à long terme pour profiter de ce dernier sont moins intéressants que ceux qui peuvent être mis sur les énergies renouvelables. À court terme, la demande en énergie que le gaz pourrait couvrir sera balayé par l'importante et forte baisse des prix du pétrole.

Nous pouvons conclure cette revue globale du gaz naturel avec des informations sur le dernier gros consommateur de gaz, qu'est l'Europe. Le plus gros fournisseur de Gaz en Europe est la Russie, a travers Gazprom. Toutefois, le politique du marché libre avec la baisse des prix attire autres joueurs. aux États-Unis, certaines personnes pensaient que les sanctions imposées contre la Russie en raison du conflit en Ukraine étaient dus aux intentions des États-Unis de limiter la domination du gaz russe en Europe. Toutefois, la seule façon pour les États-Unis d'envoyer du gaz produit sur le sol américain en Europe est par uniquement par les tankers de gaz naturel liquéfié (GNL). Certains ports sont en cours de construction, mais la priorité pour les Américains n'est pas l'Europe, mais d'autres pays moins développés comme l'Inde et le Japon. Dans tous les cas, la part des Russes sur le marché européen se verra légèrement diminuer en faveur des USA. Cela pourrait provoquer un léger changement négatif sur les prix du gaz naturel si les sanctions contre la Fédération de Russie ne sont pas levées.

Par Chief Financing 25.07.2016

Articles et rapports d'experts