Laissez les Marchés du Trading vous servir plus efficacement

Matières Premières Avis 2015: Le pétrole brut

Matières Premières Avis 2015: Le pétrole brut

Avis sur les matières premières 2015: Le pétrole brut/Non sulfuré

La Bourse de New York montre que la valeur du pétrole brut se déprécie de jour en jour. Mais dus au fait que les traders ont cessé de parier sur la baisse des prix à la fin de l'année, et aux attentes des banques centrales, les prix ont été ajustés.

Quoi qu'il en soit à la fin de l'année, le prix des États-Unis était encore en baisse de près de 13% par mois sur la base des préoccupations persistantes au sujet de l'offre excédentaire absolue, les contrats américains sur le pétrole ont perdu de leurs valeurs et chuté en dessous de 27$ pour la première fois depuis septembre 2003. D'autre part, le Brent a progressé de 2.93$ soit 10.02% est à clôturer l’année à 32$ le baril, à Londres.

Avis 2015 - Brut

L'OPEP et l'ATAN ont décidé d'intervenir dans le marché, afin de préserver la chute des prix. Mais la majorité d'analystes de ce marché s'attendent à un équilibre dans le monde entier et un rebond des prix en raison de l'augmentation des problèmes financiers en Amérique du nord, en Arabie Saoudite et en Russie.

En plus, le retour de l'Iran dans la scène internationale et parmi les pays producteurs pétrole peut réduire les chances de voir le prix du pétrole rebondir et plutôt avoir un effet inverse sur la progression du prix du pétrole brut et le faire chuter à un niveau plus bas que celui actuel. Surtout lorsqu'on se souvient que le baril se vendait à 115$ il y a quelques années, comparer à maintenant où le prix a atteint son plus bas niveau historique. Le gouvernement Iranien peut décider de réduire ou limiter les exportations du pétrole s'il le juge pas assez rentable.

Comme dans tout marché baissier, certains espoirs seront suscités et permettrons une certaine amélioration des prix dans une courte période. Et la seule façon pour un trader de réaliser des profits dans de telles situations, est d'intercepter ces rebonds en plaçant son trade vers le bas (Down). Cela requiert un timing exceptionnel et des nerfs d'acier de la part du trader. La seule raison qui peut inverser cette tendance et ramener les prix vers le haut, est la prise à l’unanimité des décisions importantes par les plus grands producteurs de pétrole du moyen-orient. Mais hélas, une telle initiative n'est pas prête à voir le jour dans une future proche.

Par Chief Financing 25.07.2016

Articles et rapports d'experts